Etude du vent dans l’Allier

A Commentry (commune de l’Allier), on ne peut passer d’un vent mesuré à 40 m par Météo France de 3,2 m/s à un vent calculé par Aria Technologies (promoteur éolien) de 5,3 m/s à 60 m.
Cela défie les lois de la physique !

“Les procédures administratives pour réaliser les centrales électriques éoliennes sont longues et donnent lieu à la publication de centaines de pages de documents évoquant de multiples aspects du dossier.

Il est toutefois frappant que le simple fait qu’il faille un vent fort et régulier pour produire de l’électricité éolienne n’est généralement traité que très succinctement dans ces études et, pour le département de l’Allier, sans aucune analyse critique du seul document clé qui soit pris en compte par l’administration, les promoteurs et les bureaux d’études, l’étude réalisée par la société Aria Technologies et publiée en juin 2003 par l’ADEME et la DIREN Auvergne.

En outre, bien que seules aient été à l’époque identifiées comme éventuelles zones favorables de rares sites exclusivement situés à l’extrême sud du département, on voit actuellement les demandes de créations de ZDE (Zones de Développement Éolien) se multiplier partout, même dans les endroits réputés pourtant les moins ventés.

En additionnant tous les projets et avant-projets, on arrive à 800 éoliennes qui verraient le jour dans le département de l’Allier si toutes les demandes étaient satisfaites. Une telle profusion étonne les anciens qui n’ont pas souvenir d’avoir vu beaucoup de moulins à vent dans la région, surprend encore plus les météorologues, et aurait du même être vilipendée par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie) qui a publié la carte ci-avant qui classe l’Allier dans les départements ayant le plus faible potentiel éolien.”Retrouvez l’étude complète …

Francis LESAGE CATEL,
Président de l’association Chazemais Environnement,
membre du Collectif Allier Citoyen.

Carte du potentiel éolien de la France par l'ADEME


L’interview


Biographie de l’auteur

Monsieur Francis Lesage Catel est un ingénieur issu des rangs de l’école Polytechnique (1965). On le retrouve à la présidence du directoire des Pompes Guinard en 1986, à la direction générale du groupe Stein Heurtey en 1991 puis président et fondateur de Kappa Thermline en 2004, entreprise spécialisée dans l’ingénierie thermique et les systèmes informatisés de conduite optimisée des fours sidérurgiques.
Il est habitant de Chazemais dans l’Allier en Auvergne et président de l’association Chazemais Environnement.

Annexes